L’analyse du fitness de vos chevaux en 4 questions

Mar 21, 2022 | Physiologie

Fitness du cheval de course
Accueil 9 Physiologie 9 L’analyse du fitness de vos chevaux en 4 questions

Les chevaux de course sont de véritables athlètes soumis à des entraînements d’une grande intensité. Il est donc primordial de surveiller et d’effectuer une analyse du fitness des chevaux de course afin de garder un œil sur leur santé et d’optimiser leur performance. En effet, le fitness est un excellent indicateur de performance qui permet d’évaluer les capacités physiques du cheval, et donc d’adapter l’intensité des entraînements. C’est aussi un paramètre qui permet la détection de potentielles anomalies ou de signes avant-coureurs de pathologies. 

Comment analyser le fitness de vos chevaux ? 

À travers ces quatre questions fréquemment posées par les entraîneurs utilisant Equimetre, nous vous donnons des clés d’analyse du fitness de vos chevaux. 

1. Pourquoi mesurer la fréquence cardiaque maximale de vos chevaux de course ? 

La fréquence cardiaque maximale (FCMax) correspond au maximum de battements par minute que le cœur d’un cheval peut atteindre. La FCmax est propre à la physiologie de chaque cheval, elle évolue peu et diminue légèrement avec l’âge. Elle n’est en aucun cas corrélée à la performance. En moyenne, elle se situe entre 204 et 241 BPM (Evans, 2007). D’ailleurs, rappelons qu’il est important d’investiguer la cause d’une FCmax dépassant les 241 BPM car elle peut être le signe d’une anomalie cardiaque.

Comment savoir si l’entraînement de mon cheval a été intensif ? Est-il à son maximum ?

Pour mesurer l’intensité d’un entraînement, il faut regarder la fréquence cardiaque à l’effort et la convertir en pourcentage de FCmax. Ainsi, l’analyse du fitness du cheval passe nécessairement par la connaissance de sa FCmax. Par exemple, un cheval qui a travaillé à 70% de sa FCmax sur un entraînement peut davantage travailler. À l’inverse, un cheval qui a atteint les 90% de sa FCmax a subi un entraînement intense. Ceci dit, grâce à un entraînement régulier et adapté, le cheval parviendra sûrement à réaliser ce même exercice en atteignant une fréquence cardiaque à l’effort moins importante : l’exercice aura été assimilé et le fitness du cheval se sera en effet amélioré. 

Analyse du fitness et FCmax

Données issues de la plateforme EQUIMETRE 

Sur cet exemple, la FCmax d’Arion est de 218 BPM. On remarque qu’il a passé 36% de son entraînement avec une fréquence cardiaque à l’effort dépassant les 196 BPM, soit dépassant les 90% de sa FCmax. On peut conclure que l’entraînement était d’une intensité élevée.

2. Zone d’effort : comment savoir si l’entraînement de mon cheval est efficace ? 

Il n’existe bien entendu pas de réponse toute faite à cette question puisque chaque cheval est différent. La zone d’effort à atteindre dépend principalement de l’objectif de l’entraînement réalisé.

Tout d’abord, rappelons qu’il est possible de différencier plusieurs zones d’intensité d’entraînement grâce à la connaissance de la FCmax d’un cheval : 

  • Jusqu’à 70% de la FCmax : zone d’aérobie où le corps puise son énergie dans la graisse  
  • Entre 70% et 80% de la FCmax : zone d’anaérobie alactique où le corps est encore capable de fournir assez d’oxygène pour éliminer l’acide lactique 
  • Entre 80% et 90% de la FCmax : zone de VMA où le corps commence à accumuler de l’acide lactique 
  • Entre 90 et 100% de la FCmax : zone d’anaérobie lactique où le corps accumule beaucoup d’acide lactique, l’exercice devient difficile pour le muscle 

Interprétation des zones de fréquence cardiaque 

Tableau zone de FC

rUn outil comme Equimetre simplifie la tâche en effectuant directement le calcul des temps passés dans les différentes zones d’intensité sur les entraînements. 

Comment analyser ces zones de fréquence cardiaque ? 

Les zones de fréquence cardiaque sont d’excellents indicateurs d’intensité d’entraînement ou de capacité du cheval à encaisser l’effort. Cependant, il n’existe pas de configuration type pour savoir si un entraînement a été efficace ou non. L’interprétation de ces jauges est pertinente lorsque les résultats entre deux entraînements ou entre deux chevaux sont comparés. Sur un entraînement de même intensité, si l’un des deux chevaux passe plus de temps en zone anaérobie qu’un autre, cela signifie que l’entraînement est plus difficile pour lui. Il a donc un moins bon fitness. De même, si un même cheval effectue un entraînement d’intensité similaire à celui qu’il réalisait il y a trois mois et que ses données montrent qu’il passe moins de temps en zone anaérobie, alors son fitness s’est amélioré. Il est donc possible d’évaluer l’efficacité d’un entraînement et d’analyser la progression du fitness de vos chevaux en évaluant l’évolution du temps passé en zone anaérobie.

Analyse du fitness zone d'intensité

Données issues de la plateforme EQUIMETRE 

Analyse du fitness zone d'intensité 1

Données issues de la plateforme EQUIMETRE 

Sur cet exemple, Arion I et Arion II ont réalisé le même entraînement. On remarque cependant qu’Arion I a passé 36% de son entraînement en zone anaérobie tandis qu’Arion II n’y a passé que 7%. L’entraînement a donc été beaucoup plus intense pour Arion I. Ce cheval est en moins bonne condition physique.

3. La vitesse est-elle synonyme d’une bonne condition physique ? 

La vitesse est un facteur essentiel en course. L’analyse du chronomètre donne évidemment des indications sur la performance du cheval mais ne permet pas une analyse du fitness du cheval. Cependant, il est possible d’approfondir et d’obtenir des informations sur la condition physique du cheval en couplant les données de vitesse avec des données cardiaques.

Quelles données de vitesse regarder pour analyser le fitness de vos chevaux ? 

La vitesse à FCmax peut être un excellent indicateur quant à l’évolution de vos chevaux ou de leurs performances par rapport aux autres. Comme indiqué précédemment, la FCmax est propre à chaque cheval et ne peut donc pas être utilisée pour évaluer la progression d’un cheval ou le comparer aux autres. Cependant, il est pertinent de comparer des données de vitesse à FCmax : plus la vitesse est élevée lorsque la fréquence cardiaque maximale est atteinte, plus le cheval a un bon fitness. On peut ainsi effectuer une analyse du fitness d’un cheval en regardant les données de vitesse à FCmax lors d’un précédent entraînement, ou même comparer le fitness de deux chevaux entre eux en regardant leurs vitesses à leurs FCmax respectives.

La V200 correspond à la vitesse atteinte par un cheval lorsque sa fréquence cardiaque est de 200 BPM. Ce paramètre uniforme permet, de la même manière que la vitesse à FCmax, de comparer des chevaux sur une base commune ou d’objectiver la progression d’un cheval au cours de la saison. Une V200 qui augmente souligne un meilleur état de fitness, puisqu’un cheval qui court plus vite à une fréquence cardiaque égale possède un meilleur cardio.

Exemple concret

Lors de son entraînement du 19/11/2021, Arion atteint une Vmax de 48,9 km/h et une V200 de 46,2 km/h. Lors de son entraînement du 18/02/2022, il atteint une Vmax de 49,5km et une V200 de 57,6 km/h. Sa Vmax a légèrement augmenté, mais on observe surtout une grande évolution de 11,4 km/h de sa V200. Cela signifie que pour une même fréquence cardiaque, il est plus rapide : son fitness s’est amélioré.

Analyse du fitness vitesse

Données issues de la plateforme EQUIMETRE 

4. Mon cheval est-il prêt à courir ?

Optimiser les capacités de vitesse est une excellente chose, encore faut-il que le cheval soit assez entraîné pour supporter l’intensité d’une course et performer le jour J. Un cheval en bonne forme et en bonne santé est un cheval qui récupère bien de ses efforts. Pour savoir si un cheval est prêt à courir, il est donc intéressant d’analyser son fitness à l’aide de sa capacité de récupération. À la fin de l’effort, lorsque la vitesse diminue, la fréquence cardiaque reste généralement élevée un léger moment avant de ralentir fortement. C’est le début de la phase de récupération. Il est pertinent d’analyser les données de fréquence cardiaque lors de la phase de récupération rapide et lors de la phase de récupération longue pour en savoir plus sur le fitness du cheval. 

Comment savoir si mon cheval récupère bien ? 

La phase de récupération : Dès lors que la vitesse a diminué de manière drastique, la fréquence cardiaque est censée chuter. En effet, après l’effort, la fréquence cardiaque retombe de manière drastique lorsque le cheval a un bon fitness. Plus cette descente est importante, plus la récupération du cheval est bonne, et mieux se porte le cheval. De la même manière, lors de la phase de récupération longue, la fréquence cardiaque continue de baisser. Ainsi, après 15 min de récupération, les chevaux avec un meilleur fitness seront retombés à une fréquence cardiaque proche de celle du repos. Ainsi, grâce à une superposition des courbes vitesse/fréquence cardiaque, on peut par exemple évaluer et comparer plusieurs fitness.

On peut comparer deux entraînements similaires d’Arion. On remarque qu’à l’entraînement du 04/06/2022, il a un meilleur fitness qu’à l’entraînement du 24/06/2022. En effet, sa fréquence cardiaque lors de la récupération rapide est passée de 159 BPM à 132 BPM, après 15 minutes de récupération elle est passée de 157 BPM à 102 BPM et une fois au retour au box, elle est passée de 138 BPM à 80 BPM. Son fitness s’est amélioré. 

Récupération

Données issues de la plateforme EQUIMETRE 

Le temps pour redescendre à 120 BPM : Le temps de descente de la fréquence cardiaque reflète également la facilité ou la difficulté qu’a le cheval à encaisser l’effort. Par conséquent, analyser le temps nécessaire pour redescendre à 120 BPM peut être pertinent, particulièrement chez les jeunes chevaux. Plus le temps de descente est long, plus le cheval a eu du mal à encaisser l’effort et moins son fitness est bon. L’entraînement permettra de réduire ce temps de descente pour un exercice de même intensité, et par extension permettra d’améliorer son fitness. 

La dette en oxygène : Lors d’un effort intense, dépassant le seuil de 80% de la FCmax, le cheval accumule de l’acide lactique car le corps ne lui fournit plus assez d’oxygène pour l’éliminer. À la fin de l’effort, lorsque la vitesse diminue, la fréquence cardiaque peut rester élevée un moment : le cœur continue de pomper afin de compenser le manque d’oxygène accumulé lors de l’effort par le cheval. Il s’agit du temps de compensation de la dette en oxygène. Plus le temps de compensation de la dette en oxygène est court, moins l’effort a été difficile pour le cheval et, et il a donc besoin de moins de temps pour s’en remettre. Un faible temps de compensation de la dette en oxygène correspond donc à un bon fitness. Le cheval supporte bien l’entraînement, il peut être intéressant d’augmenter l’intensité du prochain entraînement afin de continuer d’améliorer ses capacités et performances. 

Conclusion

De nombreux paramètres permettent d’analyser le fitness de vos chevaux, mais tous ces paramètres ont un point commun : l’analyse de la fréquence cardiaque. Ainsi, travailler avec un cardiofréquencemètre comme EQUIMETRE peut s’avérer très utile dans l’analyse de l’état de fitness de vos chevaux. Si l’analyse peut paraître fastidieuse, chez Arioneo nous tenons à vous simplifier les choses en vous proposant un système simple d’utilisation et en vous accompagnant au quotidien dans l’analyse des données. Découvrez en cliquant ici un rapport d’analyse réalisé par nos équipes et inclus dans nos offres.

Mots-clés : fitness, cheval de course, fréquence cardiaque, analyse du fitness chevaux, vitesse, analyse, récupération, condition physique,